Colossus le robot qui lutte contre le feu

Colossus le robot des pompiers robotique professionnel

Ce robot qui travail au coté des pompiers de Paris depuis 2 ans c’est retrouvé sous les feux des projecteurs suite à son intervention lors du tragique incendie de Notre-Dame de Paris.

Colossus le robot pompier

Commencons par les présentations. Colossus est un robot concu par la société Shark rototics une start-up Française en partenariat avec la BSPP ( La Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris).

Il se présente comme un mini-tank pilotable facilement à distance. Sa mission, assister les combattants du feux dans leurs missions en minimisant les risques humains tout en optimisant leurs efficacités.

Quelles sont les caractéristiques de Colossus le robot pompier?

Il va de soit que Colossus a reçu un traitement spécial contre le feu, il est totalement protégé contre le rayonnement thermique. Tout aussi logiquement Colossus est entièrement waterproof.

En plus de ses deux caractéristiques essentielles à sa mission, il dispose de nombreux détecteurs et capteurs. Il peut ainsi prévenir contre les fuites de gaz et transmettre des informations précieuses grâce  à ses caméras (jour/nuit et thermique).

Le robot développé par la start-up Shark Robotics dispose aussi de ventilateurs de désembuage, une option primordiale lorsque l’on sais que dans la majorité des cas de décès causés par un incendie, c’est la fumée qui est meurtrière et non le feu.

Pour compléter le tableau, le robot est modulable, et peut aussi servir à transporter des charges lourdes, jusqu’à une tonne, ou à transporter des blessés. 

Il faut aussi mettre à son crédit une très bonne autonomie pour un robot de ce poids (500 kilos) avec jusqu’à 12H d’utilisation, une vitesse de 3,5km/H et une mobilité lui permettant de gravir des escaliers.

Ce robot va-t-il remplacer les pompiers sur le terrain?

Non, c’est même tout le contraire. Colossus est un parfait exemple de la coopération humain-machine. Il est là en soutient, en support lorsque l’hommes ne peut pas ou quand le risque est trop élevé.

A Notre-Dame, il a été déployé seulement lorsque le risque d’effondrement de la flèche est devenu trop fort. Les pompiers ont évacués pour laisser place au robot qui à continué sans relâche et sans risque à refroidir l’intérieur de l’édifice. 

Trop souvent humain et robots sont mis en opposition alors qu’il s’agit majoritairement de collaboration.

Thibault Rougeolle

Consultant robomarketique

Passionné de robotique, expert en marketing, je suis résolument rob-optimiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *